HarcĂšlement scolaire verbal, que faire, 4 outils simples đŸ€Ź

Si il y a bien une chose dont nous pouvons ĂȘtre certains en tant que parents, c’est qu’un jour notre enfant devra faire face Ă  du harcĂšlement scolaire. A la cours de rĂ©crĂ©ation, dans le milieu professionnel ou dans n’importe quel autre contexte, ils ne seront pas Ă©pargnĂ©s. Des crĂ©tins, nous en rencontrons malheureusement partout et nos enfants auront certainement l’occasion d’en croiser aussi. Que pourraient-ils faire dĂšs lors pour tenter de se sortir de cette situation et ne pas se sentir totalement impuissants ?

Nous entendons depuis des annĂ©es des « experts » se prononcer sur la question du harcĂšlement Ă  l’école. Ils mettent en avant ce que le systĂšme scolaire ou l’Ă©tat de droit devrait mettre en place. En revanche, ils ne nous donnent que peu ou pas de rĂ©ponse concrĂšte sur ce que nous, parents, pouvons faire pour protĂ©ger nos enfants ou du moins comment les prĂ©parer Ă  faire face Ă  cette situation qu’ils rencontreront probablement. Ils envisagent encore moins l’enfant  comme capable de rĂ©agir en premiĂšre instance. Attention, je ne dis pas ici que l’enfant ou l’adolescent ne doit pas appeler Ă  l’aide, je dis seulement qu’il y a de petites choses que nous pouvons peut-ĂȘtre leur apprendre et qui les aideront, en complĂ©ment d’une aide extĂ©rieure voir d’une aide lĂ©gale …

Alors en tout humilitĂ©, voici quelques conseils concrets (parmi d’autres sans doute) et une technique trĂšs popularisĂ©e aux Ă©tats-unis qui semble aider les enfants Ă  faire face au problĂšme. Il va sans dire que cela ne concerne que le harcĂšlement verbal (pas le harcĂšlement physique).


La résilience contre le harcÚlement scolaire verbal

« Il faut comprendre le harcĂšlement scolaire en termes de comportements de domination. Il s’agit d’une personne (le harceleur) qui essaie d’avoir l’ascendant sur une autre personne (le harcelĂ©). Et quand on a compris ce qui est Ă  l’origine mĂȘme du harcĂšlement, cela donne plus d’outils pour s’en prĂ©munir ».

VoilĂ  comment Brooks Gibbs introduit sa vidĂ©o qui nous explique de maniĂšre trĂšs simple comment dĂ©sarmer le harcĂšlement scolaire (du moins verbal) quand on en est victime. Cette vidĂ©o vous montre via un jeu de rĂŽle harceleur-harcelĂ©, deux situations diffĂ©rentes : l’une dans laquelle le harcelĂ© montre qu’il est affectĂ© et rĂ©agit lui-mĂȘme agressivement et l’autre dans laquelle les mots du harceleur « tombent Ă  plat » sans atteindre leur cible ce qui dĂ©contenance complĂštement le harceleur.

La clĂ© pour le harcelĂ© est donc de feindre l’indiffĂ©rence (mĂȘme si il est affectĂ© en rĂ©alitĂ©).

En effet, plus le harceleur sent qu’il a de l’emprise sur le harcelĂ©, plus sa motivation de continuer sera grande, son seul but Ă©tant de le dominer. Au harcelĂ© donc de montrer que ce que dit le harceleur n’a pas d’emprise sur lui


Du moins, en apparence 
 car soyons rĂ©alistes, le rĂ©el dĂ©tachement est un Ă©tat d’esprit qu’un enfant ou un adolescent aura de la peine Ă  adopter, surtout dans une situation de tension inattendue et de fait dĂ©sagrĂ©able. Il peut comprendre les motivations du harceleur, en dĂ©duire que le harceleur cherche Ă  le dominer et que ce qu’il dit n’a pas de valeur ni de fondement mais il faudra du temps pour qu’il intĂšgre ces notions. Alors dans un premier temps, il devra sans doute faire semblant et s’aider mentalement (je dirai qu’imaginer son harceleur dans une mauvaise posture serait un bon commencement) pour pouvoir afficher un certain dĂ©tachement.

Comment feindre l’indiffĂ©rence ?

Respirer, sourire, rĂ©pondre posĂ©ment, avec humour et sans animositĂ© aucune. Le plus simple Ă©tant sans doute des phrases standards et neutres qui vont dans le sens de ce que dit le harceleur: « tu as raison
, je suis ceci-cela, tu es tellement plus 
 que moi» 

Ne surtout pas rĂ©pondre par l’agression ou la dĂ©fense, ce qui aura pour effet d’exciter encore plus le harceleur :

  • agression : « si tu continues, je vais ceci-cela » ; « toi, tu es 
 » ; 

  • dĂ©fense : « arrĂȘte de
 », « pourquoi m’embĂȘte-tu ?», « j’en ai marre que tu 
 »

Le principal est que le harceleur n’arrive pas Ă  dĂ©stabiliser le harcelĂ© et qu’il perde l’envie de continuer son jeu de domination.

Brooks Gibbs s’inspire de la « RĂšgle d’Or » d’Izzy Kalman, psychologue reconnu dans le secteur scolaire, qui dĂ©crit le calme et la gentillesse comme la rĂ©ponse la plus efficace Ă  une attaque verbale car elle induit une rĂ©elle « crise de conscience spontanĂ©e » chez le harceleur qui se retrouve soudain en position de faiblesse.

Si vous désirez en savoir plus, je vous invite à aller consulter son site

Encore une fois, on ne parle ici que de harcĂšlement scolaire verbal, pas d’agression physique qui demande d’ĂȘtre traitĂ©e diffĂ©remment.


Le groupe, l’union fait la force face au harcĂšlement scolaire !

harcĂšlement scolaire que faire

L’union fait la force. Se faire Ă©pauler par un groupe d’amis est d’une importance capitale. Cela redonnera confiance Ă  votre enfant. Il pourrait mĂȘme fĂ©dĂ©rer autour de lui d’autres enfants subissant eux aussi les agissements d’un harceleur ou d’un groupe de harceleurs et contrecarrer ainsi plus facilement les attaques verbales auxquelles il est confrontĂ©. Dale Carnegie a Ă©crit un best seller sur le thĂšme comment se faire des amis. Cliquez ici pour consulter une chronique de ce livre qui a Ă©tĂ© vendu Ă  des millions d’exemplaires !

Se faire des amis dĂšs la rentrĂ©e, les 7 rĂšgles d’or !


L’exposition

Face Ă  une peur (fondĂ©e ou non), le meilleur remĂšde est de s’exposer de façon graduelle Ă  la situation qui engendre la peur. Par exemple prendre la parole pour un enfant est une source de stress non nĂ©gligeable (pour de nombreux adultes Ă©galement d’ailleurs). S’il s’entraĂźne Ă  intervenir en cours, Ă  faire un exposĂ© devant la classe, etc., votre enfant gagnera en confiance et affichera une certaine aisance qui lui sera bĂ©nĂ©fique bien sĂ»r mais qui, de plus, n’échappera pas Ă  son entourage 
y compris Ă  un harceleur potentiel ou confirmĂ©.

PlutÎt que de se terrer dans un coin aprÚs avoir été harcelé, il vaut donc mieux affronter ses peurs et prendre quelques initiatives : prendre la parole, initier des discussions, se joindre à des groupes, participer à des évÚnements etc.

harcĂšlement scolaire que faire


Prendre confiance

Bien sĂ»r, face Ă  une situation de harcĂšlement, la reconnaissance des faits et le soutien des proches et du corps enseignant est essentiel. NĂ©anmoins ceci n’est pas le sujet de cet article et devrait ĂȘtre dĂ©battu ailleurs. L’enfant a besoin d’outils pour pouvoir agir sur ses problĂšmes et les rĂ©soudre en totalitĂ© ou en partie. C’est la seule façon pour lui d’augmenter son estime de lui et lui donner confiance en ses capacitĂ©s. Agir Ă  sa place lui envoie le message suivant : « Tu n’es pas capable de rĂ©soudre le problĂšme alors je vais intervenir Ă  ta place ».

Bien sĂ»r, certaines limites ne peuvent pas ĂȘtre franchies et si elles le sont, les parents ou les enseignants voir mĂȘme les autoritĂ©s doivent intervenir. Cependant, encore une fois, il ne s’agit pas dans cet article de violence physique mais bien de harcĂšlement verbal.

J’espĂšre que cet article vous aura Ă©tĂ© utile, n’hĂ©sitez pas Ă  faire part de vos commentaires et de votre expĂ©rience sur le sujet.

Des Outils Pour Apprendre

 

Mon enfant, mon adolescent

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

8 thoughts on “HarcĂšlement scolaire verbal, que faire, 4 outils simples đŸ€Ź”

  1. Marie de Fauconval says:

    bonjour Sarah, et merci pour cet article !
    je le fais connaĂźtre immĂ©diatement, car je sais qu’il va aider beaucoup d’enfants Ă  grandir… au-delĂ  du problĂšme du harcĂšlement !
    Ces idées peuvent vraiment les aider à beaucoup de niveaux !

    1. Sarah Carpentier says:

      Merci Marie pour ce commentaire. En effet, je suis convaincue que montrer sa rĂ©silience (ou mĂȘme la feindre) peut aider … jusqu’Ă  un certain point du moins. Il y a un article chronique sur le livre Comment se faire des amis de Dale Carneggie. Il pourra peut-ĂȘtre vous intĂ©resser aussi 🙂

  2. FĂ©dia Rose says:

    Bravo pour l’article.
    Avez-vous pensé à le transmettre à des associations APL (Associations Parents élÚves) ?

    1. Sarah Carpentier says:

      Bonjour FĂ©dia Rose, merci pour votre commentaire. Vous avez raison, je devrais partager cette approche vers des associations qui ne la connaissent sans doute pas encore. J’avoue avoir parfois peur que le message soit mal compris en ce sens qu’au delĂ  d’un certain seuil il est Ă©vident que l’enfant doit Ă  tout prix chercher de l’aide Ă  l’extĂ©rieur. Quand les parents vivent cette situation avec leur enfant, ils ont peut-ĂȘtre du mal Ă  rĂ©aliser que l’enfant a un certain pouvoir d’action mĂȘme si il est limitĂ©.

  3. Ayant Ă©tĂ© harcelĂ© adolescent das un internat de jĂ©suites, je n’avais jamais pensĂ© Ă  feindre l’indiffĂ©rence. Je passais mon temps Ă  me battre dans la cour de rĂ©crĂ© et aujourd’hui j’adore pratiquer la boxe ! Dommage que je ne sois pas tombĂ© sur ton article Ă  l’Ă©poque. Merci

    1. Sarah Carpentier says:

      Bonjour Olivier, merci pour votre commentaire et je suis dĂ©solĂ©e que votre expĂ©rience scolaire aie Ă©tĂ© celle-lĂ ! Il est humain de rĂ©agir ainsi mĂȘme s’il semble que cela ne fasse qu’entretenir le jeu de domination que veut instaurer le harceleur. Nous avons un fils de 6 ans avec qui nous nous sommes “entraĂźnĂ©s” comme dĂ©crit dans la vidĂ©o. Dans une situation rĂ©elle il a encore du mal Ă  feindre complĂštement l’indiffĂ©rence mais ses rĂ©actions sont dĂ©jĂ  diffĂ©rentes et ses relations avec les autres enfants se sont sensiblement amĂ©liorĂ©es. EspĂ©rons que les Ă©tudes dans ce domaine Ă©voluent rapidement et donnent des pistes concrĂštes aux parents et aux enfants.

  4. Merci pour cet article et pour la vidéo trÚs instructive.
    Ce sont des recherches Americanines. Sa mĂ©thode est assimilĂ©es Ă  de l’assertivitĂ©.
    Avons nous les mĂȘmes recherches en France ?
    Depuis toujours je dis Ă  qui veut m’entendre que des ateliers de communication devraient ĂȘtre dispensĂ© depuis le primaire. Ce qui permettrait de vivre dans une sociĂ©tĂ© tolĂ©rante… Bon J’arrĂȘte lĂ ….
    Mais je trouve que c’est un super sujet Ă  dĂ©velopper.

    1. Sarah Carpentier says:

      Bonjour Nadia, merci pour votre commentaire. A ma connaissance, il n’y a pas de recherche semblable en France ou en Belgique malheureusement. Peut-ĂȘtre le Canada, vu sa proximitĂ© avec les US, est-il plus avancĂ© que nous sur le sujet ? Cela vaut la peine de poser la question, je vais me renseigner. Effectivement des cours de communication assertive spĂ©cifiquement et de bienveillance de façon plus gĂ©nĂ©rale, ne seraient pas un luxe mais pour cela aussi je ne pense pas que nous soyons trĂšs progressistes 🙁 Peut-ĂȘtre d’autres lecteurs ont des informations Ă  ce sujet ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.