Séparation des parents: aider l’enfant à surmonter cette épreuve

La séparation des parents – rupture qui signe la fin d’un ménage qui ne s’entend plus – est un sujet délicat qui peut être difficile à aborder avec un enfant. Ces derniers, sensibles au changement, peuvent passer par différents sentiments comme l’abandon, la solitude, ou encore la colère. Établir une véritable communication tant sur le court terme que sur le long terme devient alors nécessaire. Il est important dans ce cas pour les parents de trouver les mots adaptés en fonction de l’âge de l’enfant. Il existe aussi des moyens pour que l’enfant retrouve sa place dans ce nouveau contexte et puisse profiter de ses deux parents. Ainsi la situation devient plus claire, un peu plus facile à vivre et acceptable par tout le monde.

Souvent certains parents perdent leurs repères, ne savent pas quels mots utiliser et ont le sentiment qu’ils ne contrôlent plus rien. Ils ont de ce fait des difficultés à assumer une séparation de peur que les enfants ne se remettent pas de la situation.

Mais alors comment aider l’enfant à s’y retrouver ? Comment l’aider à grandir sereinement, dans cette nouvelle configuration familiale ?

 

Les difficultés liées à la séparation

La séparation des parents perçue par les enfants

étapes du deuil

Les étapes d’une séparation font parfois penser à celles du deuil qui sont:

  • le déni,
  • la culpabilité,
  • le marchandage,
  • la colère,
  • la négociation,
  • la douleur,
  • la reconstruction,
  • l’acceptation.

Ces termes nous sont familiers lorsque nous perdons un être cher. Lors de la séparation des parents, nous passons par les mêmes phases.

En effet, l’enfant ne conçoit pas que les parents ne s’entendent plus ou il ne le comprend pas. Il peut avoir des excès de colère et en vouloir à l’un de ses parents ou parfois même les deux. Le jeune enfant ou l’adolescent aura toujours en tête la possibilité d’une réconciliation de ses parents. Dans le cas du jeune enfant, il se les imagine souvent se remettre ensemble afin que tout redevienne  « comme avant ». Il peut passer par une phase où il a beaucoup de chagrin et ressent de la solitude. Il peut alors s’isoler et prendre de la distance. Et enfin vient le moment où il commence à accepter la situation de la séparation car les parents peuvent parfois trouver un terrain d’entente.

Lorsque l’un des parents quitte le foyer, l’enfant est moins en contact avec ce dernier. Le parent qui avait peut-être pris l’habitude d’établir une routine avec l’enfant, part soudainement vivre ailleurs qu’à la maison. Cette routine parent-enfant se brise alors.

Prenons l’exemple d’une enfant qui s’endort le soir avec une histoire racontée par un parent. L’enfant ne vivra pas la même expérience si son deuxième parent prend le relai de ce rituel. La voix n’est pas la même, l’histoire n’est pas racontée de la même façon, et l’enfant se trouve désorienté même si il apprécie ce moment passé avec l’autre parent.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment vaincre le sentiment de culpabilité ?

 

L’apparition possible de troubles du comportement

troubles du comportement

Lors de la séparation, c’est parfois tout un monde qui s’effondre autour de l’enfant. Les choses prennent une tournure différente à tel point qu’il en perd ses repères. Son équilibre peut alors s’en trouver perturbé. Il peut de ce fait, passer par des troubles du comportement, des émotions, qui se caractérisent comme des pleurs que l’on peut avoir du mal à décrypter.

Des troubles du sommeil peuvent également apparaître : la peur de l’abandon, le fait d’être perturbé lors de fréquentation de lieux qu’il ne connaît pas. L’adolescent quant à lui peut prendre de la distance, être en contradiction avec les décisions de ses parents et peut tout d’un coup avoir du mal à suivre le rythme scolaire.

 

Le manque de communication

parler à l'enfant

Les parents peuvent parfois sans s’en rendre compte, passer outre la communication, élément fondamental dans cette période et ne doit pas être négligée. La séparation étant difficile à supporter et à gérer, ces derniers se retrouvent face à des pensées et des questionnements sur l’organisation de l’avenir sans le conjoint.

  • Ils pensent parfois plus raisonnable de ne pas discuter de la situation avec les enfants, dans le but de ne pas les positionner face à une situation inconfortable.
  • Au contraire, ne pas préparer l’enfant qui sera de toute manière impliqué à un moment donné, serait une erreur.

Le mensonge fait aussi parfois son apparition. Dire à l’enfant que tout va bien au sein du couple si ce n’est pas vrai n’arrangera pas le problème. L’enfant s’en rendra compte et s’imaginera peut-être être à l’origine de la situation.

 

Trouver des solutions pour aider l’enfant à surmonter l’épreuve de la séparation, c’est possible !

divorces

Il est important de trouver des alternatives pour aider au mieux l’enfant à accepter la séparation, sans passer par une période trop stressante.

Et comme à chaque problème sa solution, vous allez pouvoir faire vivre de manière plus douce, ce moment pénible à vos enfants sans éprouver de culpabilité. Ainsi vous serez un peu plus sereine ou serein et trouverez même plaisir à appliquer ses petits rituels.

Communiquer : un outil primordial pour aider l’enfant

Pour vivre au mieux une séparation, une communication proactive avec l’enfant est de mise.

Avant la séparation 

séparation

Pour les parents envisageant une rupture, anticiper et expliquer les choses à l’enfant est essentiel.

Plus vous mettrez de mots sur ce qui se passe à la maison, plus l’enfant sera réceptif et comprendra les choses.

Prenez-le à part dans une pièce agréable de la maison et expliquez-lui qu’en ce moment, vous et le papa ou la maman n’êtes pas d’accord sur certains sujets et qu’il peut arriver que naissent des disputes.

Quel que soit son âge, adoptez une pédagogie douce en utilisant un ton clair et neutre ainsi que des mots adaptés à son âge.

Pendant la séparation

disputes de couple

Parfois il est compliqué de ne pas se disputer devant les enfants sans qu’ils n’entendent leur prénom immerger à la surface.

Et à ce moment que pensent-ils ? « C’est ma faute ! ». Classique !

En tant que parents, une bonne chose à faire est de déculpabiliser l’enfant.

Il peut penser qu’il a fait quelque chose de mal, d’où les disputes qui surviennent entre vous. Rassurez-le en lui expliquant qu’il n’est en rien responsable de votre rupture. Aussi si cela est possible, trouvez avec votre conjoint ou conjointe, un moment de calme et propice à la discussion (quand l’enfant dort par exemple) pour éviter que votre enfant ne soit le témoin de vos disputes.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Parents mode d'emploi ? Une étude scientifique vous répond.

Échangez sur ce que vous pouvez améliorer, comme vous mettre d’accord sur comment se déplacer dans la maison sans déclencher une dispute. Mettez-vous d’accord également sur le fait de ne pas parler de vos désaccords devant l’enfant. Au besoin, un petit échange par écrit pour ne pas créer de tensions. Commencez à parler posément du futur mode de garde. Ceci aidera l’enfant à ne pas évoluer dans un climat qui n’est pas sain pour lui, et ce, quel que soit son âge.

Après la séparation 

après le divorce

Une fois la séparation actée, il y a plusieurs options : soit l’un des deux parents part du foyer, soit le couple séparé continue à cohabiter, en raison de conditions particulières du parent sur le départ (difficulté à trouver un logement par exemple).

Continuer à faire comprendre à votre enfant que vous l’aimez des deux côtés et qu’il ne doit pas en douter. Le fait d’être toujours disponibles pour lui, pour l’aider et l’écouter, le remettra dans une position de confiance, et le rassurera.

La communication peut inclure d’autres intervenants au sein de la famille en situation de crise. Certains membres de la famille avec des enfants, ou des amis peuvent avoir vécu la même situation que vous. Ils peuvent être apaisants pour vous mais aussi pour les enfants. L’adolescent peut discuter avec des animateurs ou des professeurs avec qui il s’entend bien d’ordinaire, par exemple.

La médiation est un autre moyen efficace d’apaiser les tensions au sein de la famille. Faire appel à des permanences téléphoniques peuvent s’avérer utiles. Ainsi la famille peut trouver un nouvel équilibre.

 

Des objets hautement symboliques pour retrouver l’harmonie après une séparation

 

Le téléphone 

divorce

Maintenir un contact avec l’enfant, malgré la distance est primordial. Proposez-lui, en accord avec l’autre parent, de l’appeler régulièrement. Tous les jours ou quelques soirs par semaine, en fonction de votre organisation, un appel sera toujours le bienvenu.

La voix ne suffit pas ? La technologie nous permet aujourd’hui d’émettre des appels en vision-conférence. Enfant et parents peuvent alors soulager le mal-être causé par la distance. L’enfant va alors se construire un nouvelle routine qui renforcera sa sécurité psycho-affective.

L’objet transitionnel 

objet transitionnel

Outre les appels téléphoniques, des objets peuvent être utilisés par l’enfant pour faire face aux situations difficiles. Quoi de mieux qu’un « doudou » pour traverser une tempête ? Cet objet transitionnel très utile, vient au secours de bien des situations. Il fait, pour l’enfant, partie intégrante de votre famille. Les secrets, il les connaît déjà tous et se contente de les écouter. Il va alors apporter un grand réconfort à votre enfant.

Plusieurs formes d’objets transitionnels sont possibles lorsqu’un parent déménage. Un foulard de maman, un T-shirt de papa, peuvent être efficaces pour une séparation plus en douceur. Votre odeur s’y imprègne, apporte un sentiment de présence et va le ou la réconforter. Pour le jeune enfant, une photo d’un parent posée sur sa table de nuit ou sous son oreiller, peut aider à passer ces moments pénibles.

Le calendrier

séparation

Un calendrier accroché à un endroit de votre maison peut aider l’enfant à se rendre compte du temps qui passe et du temps qu’il reste avant de voir le parent absent. Vous pouvez instaurer avec votre enfant un rituel journalier impliquant qu’il barre les jours écoulés sur ce calendrier.

Les dessins

dessins d'enfant

Les dessins peuvent aussi illustrer les situations vécues par l’enfant.

Il se peut qu’en rangeant la maison, vous tombiez sur un dessin qui représente votre séparation.

Ne le jetez pas.

Parlez-en ensemble, demandez-lui ce que représentent les différents éléments de son dessin.

Participez ! Pourquoi ne pas faire une session dessin avec lui ? Prenez une autre feuille et ajouter des éléments qui représentent la joie et le bonheur autour de ses illustrations.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   8 outils pour combattre le stress et le transformer en motivation 💪

Un soleil qui sourit, un arc-en-ciel, pour ajouter un lien d’espoir à la mauvaise météo de votre tableau familial…

Regardez comment Roseline Davido interprète le dessin d’un enfant qui vit peut-être mal l’absence d’un parent…

Les livres 

divorce

Il existe encore des moyens de mettre des mots pour expliquer des situations : les histoires.

Les enfants s’identifient beaucoup à un héros de bande dessinée, à une princesse en haut d’une tour, à un petit canard qui ne trouve pas sa place dans sa famille.

Beaucoup de livres sont édités afin de transporter les enfants dans un autre monde. Un monde dépourvu de soucis et où chaque problème a sa solution.

Les professionnels de l’enfance dans les structures d’accueil, recommandent parfois des livres spécifiques afin d’assurer un double accompagnement et un soutien à l’enfant.

Retrouvez ici un article intéressant sur les 11 meilleurs livres pour parler de divorce à un enfant.

Vous pourrez ainsi partager des histoires abordant votre séparation.

Les mots y seront adaptés et faciles à comprendre.

Avec votre aide et en s’identifiant à ces histoires, l’enfant va doucement s’habituer, accepter, comprendre la situation et cela vous aidera peut-être aussi !

 

Les activités pour retrouver l’esprit de famille après une séparation

divorce parents

La séparation est une étape douloureuse qu’il est possible de soulager avec votre participation aux activités de l’enfant. Comme vous avez pu le voir avec l’exemple des dessins, vous pourrez aussi l’accompagner au travers de ses activités.

Cette situation troublant quelque peu l’esprit de famille, il est possible que vous ne soyez pas (actuellement) réceptif à l’évolution des plus jeunes par exemple ou tout simplement que vous manquiez de patience pour le faire.

Prenez le temps de lire des histoires, de discuter ensemble de votre journée, de sortir en promenade et de visiter les lieux avoisinants.

Pour l’adolescent, intéressez-vous à ses activités extérieures : les compétitions sportives, l’accompagnement aux devoirs. Proposez-lui de l’aider pour mener à bien un projet qui lui tient à cœur, etc.

Tous ces loisirs que vous repoussiez ou que vous n’avez pas eu l’occasion d’entreprendre auparavant, sont d’autant de bons moments dont votre enfant se souviendra. Vous favoriserez alors son épanouissement et illuminerez ses journées.

Séparation – mode d’emploi avec les enfants

séparation

Accompagner les enfants lors de la séparation avec des solutions à l’amiable vont vous aider à gravir les sommets les plus pentus.

Un travail de communication en famille est favorable à un climat tempéré.

Il est important de bien faire comprendre à votre enfant que vous continuez de l’aimer comment avant et que, quelles que soient les solutions adoptées, rien n’est sa faute.

Le couple séparé fait entrer l’enfant dans un monde inconnu qui le perturbe et le place dans une position où il ne maîtrise rien. C’est à ce moment-là que vous entrez en jeu et apportez la sérénité dont il a tant besoin.

Expliquez-lui les choses en amont et de manière assumée.

Soyez confiants en l’avenir. Un enfant a une capacité d’adaptation importante. Vous adapter à la situation avec responsabilité et honnêteté sera un plus.

Ayez confiance en votre enfant, il aura d’autant plus confiance en vous.

 

Alors, qu’allez-vous proposer à votre enfant pour l’aider à surmonter votre séparation ?

 

Des Outils Pour Apprendre

Merci à Sorda pour ce bel article.

 

Séparation et enfants – Liens utiles

Cliquer pour accéder à dd27.pdf

3 thoughts on “Séparation des parents: aider l’enfant à surmonter cette épreuve”

  1. Lucile BALADIER says:

    Un article très complet qui aidera les parents et les enfants à mieux gérer cette difficile épreuve.

  2. Je ne suis pas issu d’une famille avec des parents divorcés mais je me souviens que petit… C’était mon angoisse ultime ! Je ne supportais pas mes quand mes parents s’engueulaient !! J’avais tellement peur que le modèle familial idéal dans lequel j’étais bien, explose ! Je pense que si il y avait eu séparation, en tant qu’enfant je l’aurais très très mal vécu ! C’est dire si le titre de ton article m’a attiré. Merci

  3. Merci pour cet article qui aidera grandement des couples qui se séparent, mais aussi tous les parents qui un jour ou l’autre se disputent ou haussent trop fort le ton devant leurs enfants.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.