Lecture rapide et recherche active, une combinaison explosive pour aider votre enfant !

Comment combiner lecture rapide et recherches?

Votre enfant doit lire plusieurs livres ou faire des recherches bibliographiques or il est rapidement perdu et démotivé … d’autant plus qu’il n’est pas vraiment ce qu’on peut appeler un mordu de lecture … Ou peut-être que vous avez vous-même besoin d’évoluer professionnellement ou personnellement ? Dans les deux cas la lecture rapide peut être votre alliée et combinée à la lecture active, elle lui/vous changera la vie ! 

Lecture passive & étude maladroite

lecture rapide

Quand on apprend à lire à l’école primaire, la première chose qu’on nous demande est de déchiffrer ce que la phrase dit. Pas ce qu’elle veut dire, mais bien ce qu’elle dit. Une lettre après l’autre, sans accorder d’importance au message, s’il y en a un.

Cette première approche de la lecture est essentielle car elle permet de s’habituer aux lettres, pour ensuite découvrir de nouveaux mots. Et au fur et à mesure que nous nous familiarisons avec les mots, la lecture devient plus fluide. On apprend à lire des consignes, ce qui est primordial.

Puis un jour on nous demande de lire un livre. Alors on reprend la technique apprise. On lit mot après mot, page après page, du début à la fin du livre…

Les différences de niveaux commencent à apparaître, certains ayant plus de facilités que d’autres…

Personnellement, j’étais lent au démarrage ET lent à la lecture. J’avais du mal à terminer les livres car je m’attardais sur le moindre mot mal lu ou mal compris.

Le temps passe… et un jour on se retrouve devant un syllabus sans avoir appris à lire autrement qu’un mot à la fois, une page après l’autre. On découvre le cours petit à petit, sans savoir où on va… Et pour mieux retenir, on surligne au fluo et on fait des fiches qui deviennent vite trop nombreuses mais ça donne bonne conscience…

Ça vous rappelle des choses? Vous êtes peut-être en train de revivre ça, personnellement ou à travers les yeux de votre enfant…

On nous a présenté la lecture comme une activité passive où il suffit de bouger les yeux de gauche à droite jusqu’à la dernière page, ou jusqu’à l’endormissement.

Pourtant un livre, c’est un peu comme un cours, mais présenté par quelqu’un qui n’est pas là physiquement. Et en cours, quand on ne comprend pas, on pose des questions et on prend des notes, non?

Lecture rapide & étude active

lecture rapide

Les 250 fiches volantes pleines de couleurs, c’est bien, mais ça peut vite devenir chaotique. D’apparence tout comme dans la tête. Ce qu’on veut, c’est être efficace. Et quitte à étudier pour un examen, autant que l’info soit assimilée pour un bon moment.

Je ne parle pas dans cet article de moyens mnémotechniques. Ce que je vous propose, c’est une méthode de lecture active. C’est-à-dire que ça va vous demander une participation ! Quand on ne participe pas, on finit par s’ennuyer ou s’endormir.

Voyez un livre comme le discours d’une personne qui est en face de vous. L’auteur est votre prof, votre mentor, une personne que vous admirez… Mais en plus de l’écouter, vous pouvez accélérer sa vitesse de parole et ralentir comme bon vous semble!

La lecture rapide, c’est une chose. Mais pour être vraiment efficace, il faut aussi être actif et organisé. Si ça peut vous rassurer, l’organisation, c’est pas mon fort. Mais quelques clés peuvent aider…

La vitesse

lecture rapide

Commençons par la rapidité. Avec un peu d’entraînement, c’est possible de doubler sa vitesse de lecture assez facilement. Pour ça, il faut réapprendre à lire. Oublier une bonne partie de ce que vous avez appris et redémarrer sur de bonnes bases.

Parmi ces techniques, les plus connues sont :

  • Utiliser un guide visuel (ou un doigt) pour suivre plus facilement le texte des yeux
  • Eliminer la petite voix intérieure (on prononce silencieusement les mots quand on lit)
  • Lire plusieurs mots à la fois…

Il y en a d’autres, et tout ça nécessite de l’entraînement. Mais une fois que ces techniques sont plus ou moins apprivoisées, il reste encore à savoir comment lire ou étudier.

Si ça vous intéresse, j’ai écrit un article où j’évoque un peu plus en détail comment améliorer sa vitesse de lecture.

Analyser & comparer

comparer

S’il y avait une seule chose à retenir de cet article, ce serait qu’il faut être actif. C’est la clé. Et être actif signifie que vous devez réfléchir, observer, analyser et même imaginer…

Comme on a vu plus haut, vous devez voir le livre comme un cours. Vous allez donc lui poser des questions que vous choisirez en fonction de ce que vous voulez comme informations… On reviendra là-dessus plus tard.

Avant de lire un livre ou un syllabus, il est important de le parcourir pour se faire une idée du sujet et de ce que vous allez trouver dans chaque chapitre. Ce survol rapide vous aidera à lire le contenu de manière plus fluide et sans avoir cette impression de vous perdre… C’est un repérage.

Ensuite, vous plongerez dans ce qui vous intéresse. Ce qui peut potentiellement répondre à l’une des questions que vous avez préparées plus tôt! Et ainsi de suite pour chaque question.

Mais là où la magie opère, c’est quand vous jonglez avec plusieurs livres. Vous allez faire une lecture comparative, appelée lecture “syntopique” par Mortimer J. Adler dans son livre “How to Read a Book” (Comment lire un livre 🙂 ).

Il s’agit de sélectionner plusieurs livres sur un même sujet, et de les parcourir selon les besoins. On ne va donc pas lire un livre du début à la fin, mais plonger dans un certain chapitre, puis changer d’ouvrage et plonger dans un autre, etc… Tout ça, selon ce qu’on recherche.

Et comment savoir ce qu’on recherche? Ben oui, en posant des questions! Les questions sont le fil conducteur et l’objectif à la fois.

Bon, en pratique, ça donne quoi?

La lecture rapide, en pratique

lecture enfant

Choix

Aujourd’hui, l’écriture d’un livre est accessible à tous. Il suffit d’avoir une app ou un logiciel de traitement de texte et vous pouvez auto-publier un eBook sur Amazon. Des milliers de livres sont publiés chaque jour, et pas toujours par des auteurs très qualifiés…

Avant de choisir un livre, il faut jeter un oeil à la présentation de l’auteur. Il y en a toujours une. Ce sera à vous de juger si vous pensez que cette personne a quelque chose à vous apprendre.

Gardez en tête que l’auteur que vous lisez est sans doute contredit par un autre. D’où l’importance de choisir plusieurs livres qui abordent un même sujet de manières différentes. Ça permet de connaître différents points de vue, mais aussi de vous faire le vôtre.

Pour info, “on dit” que pour pouvoir se faire une idée plus ou moins complète et personnelle d’un sujet, il faut avoir lu 5 livres sur ce sujet.

Note personnelle : je pense que le fait de lire 4-5 livres différents sur un même sujet permet d’en dégager les principes fondamentaux, qui sont les bases d’une compréhension parfaite. Mais c’est un autre sujet (bien que tout aussi passionnant).

Exigence

être exigeant

Vous devez devenir un lecteur exigeant. C’est-à-dire qu’il faut être sévère dans les questions que vous posez. Faites-vous une idée des réponses que vous recherchez dans les livres, et posez des questions pointues. Plus elles seront précises, plus vous avez de chances de trouver des réponses.

Si vous voulez quelques idées, je vous propose dans un autre article 14 questions à poser pour mieux lire un livre.

Accélération

Si vous picorez dans plusieurs livres en même temps, vous aurez besoin à l’un ou l’autre moment de plonger dans un chapitre en particulier pour trouver les réponses à vos questions.

C’est là que la lecture rapide intervient.

Suivez les lignes avec un doigt, ou un stylo. Ça aide à ne pas retourner en arrière et à guider les yeux. Grâce aux questions préparées, votre cerveau va rechercher des mots-clés. Ce qui va automatiquement accélérer la lecture.

Les yeux n’avancent pas de manière fluide. Ils avancent par petits sauts qu’on appelle des fixations. Bien que le doigt ou stylo les aide à fluidifier leur mouvement, vous pouvez tirer parti de ces sauts en vous imposant un certain nombre de fixations par ligne.

Par exemple, si une ligne compte 9-10 mots: obligez-vous à ne faire que 3 fixations sur cette ligne. Vous serez surpris de voir que vos yeux ont capté toute la ligne quand même, grâce à la vision périphérique.

Encore une petite astuce offerte par votre vision périphérique : ne commencez pas la ligne au premier mot, mais au deuxième. Vos yeux, en étant fixés sur le deuxième mot, voient le premier. Et en terminant à l’avant-dernier mot, même processus. De cette manière, vous “économisez” deux mots par ligne.

Sur une ligne de 10 mots, ça fait quand même 20% de la ligne! Imaginez alors le temps gagné:

  1. sur un livre de 300 pages…
  2. si vous arrivez à commencer au troisième mot de la ligne…

Prise de notes

prendre des notes

Être actif, ça implique aussi de prendre des notes. Mais pas en remplissant des fiches de phrases littéralement copiées du livre. Le but est de réécrire avec vos propres mots, mais aussi d’être concis.

Vous trouvez une info intéressante. Comment pouvez-vous, avec le moins de mots possibles, réexpliquer ce que vous venez d’apprendre?

Le but d’une prise de notes est, certes, de garder une trace de ce qu’on a appris, mais surtout de pouvoir réutiliser l’information ! Retenir c’est bien, mettre en pratique c’est mieux.

Si vous suivez un cours, que ce soit en tant qu’étudiant ou pour une formation professionnelle, le vrai but n’est pas tant de réussir un examen que d’apprendre quelque chose à mettre en pratique dans la vraie vie, pas vrai?

Si ça peut vous aider, j’ai préparé une petite compilation de différentes méthodes de prise de notes

A vous de jouer

lecture rapide

Comment allez-vous mettre en pratique les techniques de lecture rapide et active que vous avez apprises dans cet article ?

Expliquez à Sarah, dans les commentaires sous cet article, vos aventures et les problèmes rencontrés au cours de ce magnifique périple !

lecture rapide

 

 

 

 

 

 

2 thoughts on “Lecture rapide et recherche active, une combinaison explosive pour aider votre enfant !”

  1. nicolagravatars says:

    Ce sont des bons conseils, d’ailleurs je les utilise pour lire un livre, le point important, c’est évidemment de se poser des questions sur le livre, c’est vrai qu’on se sent plus active, j’ai pu le découvrir en testant.

  2. Etre actif, l’une des clés les plus essentielles dans l’apprentissage!
    De chouettes astuces à essayer tout de suite 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.