Dyspraxie et scolarité

Dyspraxie et scolarité – Quelles sont les aménagements raisonnables que vous pouvez mettre en place si vous êtes un enseignant ou un parent et que vous devez faire face à un trouble de l’apprentissage tel que la dyspraxie ?

Voilà l’objectif de cet article.

Si vous voulez en savoir plus sur ce que ce qu’est la dyspraxie, ses origines, les signaux d’alerte, le diagnostic et l’accompagnement, je vous invite à consulter cet article.

Dyspraxie symptômes, origines, accompagnement

Voici donc quelques pistes qui pourront, je l’espère, vous aider à faciliter la vie d’un enfant qui souffre de dyspraxie. Car l’association dyspraxie et scolarité peut s’avérer compliquée.

  • L’enfant dyspraxique éprouve des difficultés non seulement pour effectuer un geste de la vie quotidienne mais également pour planifier une séquence de gestes. Décortiquer cette séquence de gestes pour reprendre étape par étape est une bonne idée.

 

  • Pour que la tâche soit mieux comprise par l’enfant, l’aider à verbaliser voir à schématiser mentalement ce qu’il doit faire l’aidera.

 

  • Vous pouvez vous-même reprendre les différentes étapes de la séquence dans un Mind-Map affiché près de son bureau que ce soit en classe ou à la maison.

 

  • Il s’agit aussi de verbaliser les nouveaux gestes moteurs que l’enfant doit intégrer mais surtout de le guider l’enfant dans ses gestes en lui montrant un exemple complet vous-même.

 

  • Quand on montre l’exemple d’un geste ou d’une séquence de geste à l’enfant, s’assurer de le faire toujours de la même façon.

 

  • Eviter le multitâche qui est un défi pour nous adultes et un obstacle infranchissable pour les enfants dyspraxiques.

 

  • Eviter les consignes négatives.

 

  • L’enfant dyspraxique est plus lent. Il aura besoin de plus de temps pour terminer une tâche. Il se fatigue également beaucoup plus vite car il doit beaucoup plus se concentrer, il a donc besoin d’avantage de pauses que ses camarades de classe.

 

  • Afin d’éviter une baisse d’estime de soi chez l’enfant dont la confiance est déjà mise à mal, les objectifs que vous lui donnez ne doivent pas être forcément les mêmes que ceux qui sont donnés aux autres élèves de la classe. Quitte à expliquer à ceux-ci pourquoi il existe une différence entre ce qu’on leur demande et ce qu’on demande à l’enfant dyspraxique pour éviter tout sentiment d’injustice et de favoritisme.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment aider un enfant dyslexique

 

  • L’enfant dyspraxique a besoin d’un matériel adapté.

 

  • Il bénéficie également des outils numériques destinés aux enfants souffrant de troubles dys-. Je vous invite à consulter cet article dans lequel sont énumérés l’ensemble des applications pour ordinateur et pour iPad que vous pouvez mettre à disposition d’un enfant dys-

Le cartable numérique Dys-

  • Il est à noter que l’enfant dyspraxique souffre également souvent de dysgraphie et parfois également de dyslexie et/ou de dyscalculie. La dyspraxie est un trouble qui touche de nombreuses sphères de compétence. La comorbidité entre ces différents troubles est importante et c’est d’ailleurs ce qui explique que les signes de la dyspraxie sont souvent masqués par l’attention qui est mise sur les symptômes apparents d’une dyslexie qui est un trouble bien mieux connu. L’enfant dyspraxique peut dès lors bénéficier des aménagements qui sont mis en place pour la dyslexie, la dyscalculie, la dysgraphie

 

  • Pour le cours de géométrie, accepter l’utilisation des logiciels spécifiques peut grandement aider l’enfant dyspraxique.

 

  • Il est conseillé de ne pas exiger de lui qu’il fasse tous les exercices d’une même catégorie d’exercice. Par exemple, exiger le tracé de plusieurs figures géométriques du même type n’a pas vraiment de sens. Il est plus important d’évaluer le raisonnement plutôt que la répétition.

 

  • Aider l’enfant dans son organisation notamment en lui fournissant des repères visuels.

 

N’hésitez pas à laisser vos commentaires sous cet article et à nous faire part de ce que vous avez mis en place dans votre classe ou à la maison pour aider un enfant dyspraxique et faire rimer dyspraxie et scolarité avec épanouissement dans les apprentissages.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.