Gérer le temps d’écran

Le temps d’écran et notre famille… Qu’avons-nous appris ? Un problème majeur que les parents rencontrent en ce qui concerne leurs enfants est l’attrait qu’exercent sur eux les écrans. Les empêcher d’y accéder est une utopie. En revanche, les aider à accepter une limite de temps d’écran et les responsabiliser sont deux choses tout à fait réalisables.

Avant tout chose, il faut reconnaître qu’internet et les nouvelles technologies, utilisées en toute sécurité et à bon escient évidemment, présentent quelques avantages non négligeables (maintien du lien social avec ceux qui sont loin, accès à l’information de façon illimitée, …). En revanche, il est difficile de limiter le temps d’écran.

Pourquoi ?

L’addiction

Un cerveau sous dopamine …

dopamine

Le contenu qui est « consommé » par un enfant a un effet chimique sur son cerveau. Quand il joue à un jeu vidéo, ou qu’il regarde la télévision, c’est le circuit de la récompense, ou dopaminergique qui est activé et « comble » son cerveau. Vous avez certainement déjà pu observer ce qui se passe quand vous dites à votre enfant d’arrêter de jouer à son jeu pour venir à table par exemple, pire quand vous lui « retirez » des mains … Explosion de colère bien souvent. C’est en fait tout à fait normal. Il s’agit d’une réaction naturelle de son cerveau qui passe d’un état de bien-être à un réel état de « souffrance » chimique. C’est comme retirer sa drogue à un toxicomane.

 

Stimuli sensoriels à gogo

enfants écrans

Par ailleurs, tous les sens de votre enfant sont en éveil durant son temps d’écran : images visuellement attractives et en mouvement, sons, écrans interactifs, … Il est focalisé sur l’action et le moment présent. Son adrénaline augmente et l’énergie stockée doit être libérée…

Accès à l’information de façon arborescente

arbre

Le contenu des jeux vidéo, mais aussi le contenu sur internet façon arborescente. L’utilisateur peut accéder au contenu au travers de sujets « à tiroir », reliés entre eux à l’infini. Le contenu est donc consommé facilement et intuitivement par votre enfant puisque son cerveau travaille aussi de façon arborescente.

Tout est donc fait pour que votre enfant, de façon naturelle, en redemande.

 

La psychologie cognitive à la solde du marketing …

Les leviers naturels du cerveau sont activés : circuit de la récompense, stimulus sensoriels, pensée arborescente…mais ce n’est pas tout.

Comme si cela ne suffisait pas, certaines de nos réactions sont analysées et utilisées à nos dépends afin de nous rendre encore un peu plus accro. C’est le cas par exemple de nos réactions face à l’argent (behaviourisme économique) dont ont tiré parti (et profit) les créateurs de certains jeux vidéo. Ce ne sont pas les créateurs de Fortnite dont certains sont des neuroscientifiques et des psychologues d’ailleurs, qui diront le contraire … Je vous laisse juge.

 

L’environnement

Les écrans font partie de notre quotidien. Nous ne pourrions plus travailler sans notre ordinateur, notre iPad ; nous organiser et communiquer sans notre Gsm ou ne pas avoir la télévision (bien que certains aient franchi le pas).

Dans ce contexte, difficile d’interdire à nos enfants l’utilisation des écrans tout en restant un minimum crédible.

famille écrans

De plus, si vous décidez de ne pas faire comme tout le monde et de ne pas offrir un iPad ou un Gsm connecté à votre enfant, vous sentez vite la pression de la part des copains qui, eux, ont X ou Y … mais aussi la pression de certains parents qui ne voient pas bien pourquoi vous avez décidez de faire autrement …

 

La réduction du temps de qualité passé en famille

temps d'écran

De plus en plus de travail, d’activités et de tâches en tout genre … la durée du temps de pure détente en famille a diminué. Les écrans sont devenus les baby-sitters qui « occupe » notre enfant pendant que nous tentons de jongler entre nos différentes responsabilités. Plus les parents sont surchargés, plus le temps d’écran s’allonge…

Le monde virtuel des écrans est également devenu une échappatoire pour certains enfants qui préfèrent vivre au travers de leur avatar que dans un monde où les adultes n’ont plus le temps de les accompagner… Ce n’est pas un jugement, c’est un fait.

https://www.drogues.gouv.fr/comprendre/ce-qu-il-faut-savoir-sur/lexposition-aux-ecrans

Je ne vous ferez pas l’affront de revenir sur les effets d’un temps d’écran prolongé que ce soit sur le cerveau ou sur le bien-être de l’enfant, je pense que le sujet est maintes fois évoqué, rien que dans la presse. Par contre, si laisser ses enfants devant la télé devient culpabilisant, on nous présente peu voir pas de solutions concrètes … alors, comment s’en sortir ?

 

Comment s’en sortir ?

Faire accepter une limite de temps d’écran

Quand on connaît les effets des écrans sur le cerveau, on comprend pourquoi il est souhaitable d‘éviter le « sevrage » brusque (retirer la tablette de ses mains) en gérant le temps d’écran en amont. En tant que parent vous pouvez reprendre le contrôle et imposer un temps maximum/des conditions d’utilisation.

écrans

Certaines applications proposent de gérer ce temps en collaboration avec votre enfant.

Cliquez ici pour consulter les plus répandues.

Si vous ne souhaitez pas utiliser d’application pour vous aider à gérer le temps d’écran, Des timer simples d’utilisation permettent à l’enfant de visualiser le temps qui passe pour ne pas être « surpris » au moment où le temps imparti est bel et bien écoulé.

timer

Mais dans tous les cas, avec ou sans aide d’une application, avec ou sans condition, le dialogue est de mise…

Parler à son enfant et l’écouter

expliquer à son enfant

  • Lui expliquer les effets d’un temps d’écran prolongé sur le développement du cerveau.
  • Entendre sa frustration et lui dire que vous comprenez pourquoi c’est si difficile de passer à autre chose. Lui assurer que vous avez des outils pour l’aider.
  • Lui parler de toutes les autres activités qu’ils ratent…
  • Écouter ses envies …

 

Penser aux activités alternatives

L’enfant acceptera d’autant plus facilement des limites que le temps d’écran peut être remplacé par du temps alloué à une autre activité. Vous pouvez proposer des activités auxquelles on s’habitue et auxquelles on prend goût … pour occuper l’enfant à la place de l’écran et lui faire comprendre que s’occuper avec un écran n’est pas la seule option possible.

  • Jouer à un jeu en famille (escapade Game, chasse au trésor,)
  • Cuisiner tous ensemble
  • Faire du yoga, méditer
  • Apprendre un instrument
  • Se promener dans la nature
  • Faire du sport
  • Organiser une fête, voir des amis, recréer un lien social réel et non virtuel
  • Bricoler, dessiner, construire
  • Jardiner
  • Lire

Expérimenter, essentiel pour le cerveau et pour le bien-être

Pour certaines activités, l’accompagnement du/des parents est nécessaire (pas pour toutes), ce qui suppose de revoir ses priorités et son emploi du temps. Après tout, ce dont l’enfant a besoin pour son développement et son bien-être, c’est surtout de d’expérimenter son environnement et que vous lui consacriez un peu de temps et d’attention quand c’est nécessaire.

Personnellement, quand vraiment nous avons quelque chose à faire pendant le weekend et que nous ne pouvons pas nous occuper de nos enfants, ils peuvent regarder un film à la télévision. Sinon, le reste du temps, ils doivent trouver d’autres activités. Cela suppose aussi que quand ils veulent faire de la poterie, jouer aux échecs ou aller se promener, nous sommes disponibles. Au début cela nous rendait nerveux, comme si notre temps était « mal utilisé » et notre Gsm n’était jamais très loin, c’est fou quand on y pense ! Maintenant cela nous semble être la chose la plus naturelle du monde.

 

Amener l’enfant à gérer lui-même son temps d’écran

Une fois que l’enfant a accepté que le temps d’écran soit limité, on peut l’amener à se responsabiliser et à devenir autonome. Il peut ainsi intégrer le temps d’écran dans son planning de la semaine et équilibrer ce temps avec les autres activités et responsabilités qu’il a, notamment pour l’école. Il peut poser des choix … important pour développer son estime de soi et pour accepter la limitation du temps d’écran.

  • Fixer avec lui le temps d’écran maximum par jour ou par semaine (en prenant son âge en considération, bien évidemment). Préfère t’il 20 min de jeux vidéo/jour ou rien pendant la semaine et 2h pendant le weekend ?

yapaka temps d'écran

  • Lui demander de choisir quelles sont ses activités « alternatives » favorites.
  • Construire ensemble le planning
  • Noter ses remarques. Quand et pourquoi éprouve t’il plus de difficultés à “décrocher” par exemple.
  • Voir ensemble comment faire évoluer ce planning en fonction de ses envies et des vôtres …

Mon temps d’écran_Semainier, Cliquez ici pour télécharger le pdf à imprimer si vous le désirez.

temps d'écran

 

Cours particulier de gestion du temps et d’organisation ⏱ 🎓

 

Chut … je suis en mode écran

Il est évidemment important que l’adulte respecte le moment où l’enfant joue avec son jeu vidéo ou discute avec ses amis au téléphone. Pas question de l’interrompre si ce n’est pas nécessaire, de le faire venir à table ou de lui demander de ranger sa chambre ou de venir lui parler de façon intempestive. Il doit respecter des limites, vous aussi …

 

Temps d’écran – En bref

  1. Poser des limites
  2. Écouter et expliquer
  3. Construire un planning ensemble en le laissant faire des choix…
  4. Proposer des activités alternatives
  5. Respecter son temps d’écran
  6. Montrer le bon exemple dans notre propre rapport aux écrans (Gsm …)

Chercher ensemble des solutions qui sont satisfaisantes et efficaces sur le long terme, c’est responsabiliser l’enfant dans un double objectif : préserver son estime de lui-même et le rendre autonome. J’espère que ces pistes auront pu vous inspirer.

 

Des Outils Pour Apprendre

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.