Cerveau droit ou gauche ?

« Julia est comme moi, elle est plutôt cerveau droit. Les mathématiques et elles, cela fait deux … » Depuis fort longtemps circule l’idée que nous aurions tous une prédominance de l’un de nos hémisphères sur l’autre. L’hémisphère droit ou « cerveau droit » étant décrit comme le cerveau « artistique », siège de la pensée synthétique, de l’intuition et de l’émotionnel. L’hémisphère gauche ou « cerveau gauche » étant présenté comme le cerveau « mathématique », siège de la pensée analytique, du raisonnement mathématique et de la logique. Il n’en est rien. Vous l’aurez compris, nous allons ici démonter un nouveau neuromythe … âmes sensibles s’abstenir 😉

Aux origines de l’idée « cerveau droit vs cerveau gauche » …

cerveau droit

D’où vient cette idée d’une latéralisation du cerveau ?

En 1844 … (je vous le disais, « depuis fort longtemps »), un des premiers neurophysiologiste, Wigan Ladbroke tente de s’opposer au clergé en voulant démontrer que les maladies mentales ne sont pas le fruit d’un péché quelconque mais bien le résultat de processus neuronaux, cérébraux dysfonctionnels (Wigan, 1844). Dans sa noble quête, il va malheureusement distinguer les aptitudes intellectuelles en deux catégories, logico-mathématiques d’une part, artistiques d’autre part et les associer à un hémisphère. Les deux hémisphères ayant (soi-disant) un mode de fonctionnement qui leur est propre …

La latéralisation des capacités cérébrales est née…

 

Le fonctionnement du cerveau – Distinguer le vrai du faux …

L’idée d’une « spécialisation » de chacun des deux hémisphères a ensuite perduré d’autant plus longtemps que certaines fonctions cognitives sont – partiellement – latéralisées dans un hémisphère.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Mémoriser - Quel outil pour quel usage ? 🤖

Par exemple, la fonction du langage qui a été longuement étudiée, a été localisée principalement (mais pas complètement) dans l’hémisphère gauche (zone de Broca) appelé par certains, le « cerveau logique » du “langage dominant”….

Mais si on y regarde de plus près, grâce à l’imagerie médicale, les chercheurs ont pu observer que chez 4% des droitiers et 27% des gauchers, cette fonction est localisée à droite (Knecht S1, 2000)…

Droitier, gaucher, main gauche – partie droite, main droite – partie gauche …certains neuromythes vous sont tout spécialement dédiés …nous en reparlerons dans un autre article.

Une première preuve qu’il faut nuancer cette idée de cerveau asymétrique et dominant

  • La preuve anatomique

cerveau droit

La preuve anatomique et spatiale …

Bon nombre de neurones « traversent » les deux hémisphères cérébraux pour y assurer des stimulus croisés et une activité neuronale transversale.

Certaines structures anatomiques relient même les deux hémisphères, c’est le cas du corps calleux (Goldstein A1) (McShane S1, 1988)

 

  • La preuve physiologique

cerveaux

Schematic anatomical and functional depiction of the triple-code model (adapted from Dehaene and Cohen, 1995). Hémisphère cérébral et raisonnement mathématique du cerveau humain…

 

D’ailleurs bon nombre de tâches cognitives provoquent une activation et des connexions dans les deux hémisphères.

C’est le cas par exemple du raisonnement mathématique (Dehaene S1, 1997) qui fait intervenir

  • à la fois l’hémisphère gauche (stockage des règles mathématiques apprises)
  • et l’hémisphère droit (manipulation mentale des quantités)

 

  • La preuve statistique

IRM

On a tenté de découvrir des différences d’activité neuronale par imagerie cérébrale chez les personnes qui prétendaient avoir un hémisphère dominant.

Chez plus de 1000 individus testés qui se disaient « cerveau droit » ou « cerveau gauche », aucune prédominance hémisphérique n’a pu être observée (Nielsen JA1, 2013)

 

  • Merci, un demi-cerveau suffira …

cerveau gauche

S’il fallait encore démontrer que la dominance hémisphérique est un neuro-mythe, il faudrait parler de l’histoire de Nico qui à l’âge de 3 ans et demi souffre de crises d’épilepsie tellement sévères qu’il est décidé de lui retirer tout l’hémisphère droit. Il a pourtant pu par la suite mener une scolarité et une vie tout à fait normal et développer des aptitudes artistiques extra-ordinaires …tout cela alors que la partie droite, le fameux “cerveau artistique”, manque.

Depuis lors, bon nombre de cas de lésions cérébrales, d’accidents vasculaires, d’agénésie ont pu vérifier le cas de Nico et démontrer que la prédominance hémisphérique n’existe pas.

Le fonctionnement cérébral du cerveau nous montre que les deux hémisphères collaborent, se suppléent l’un l’autre plus qu’ils se spécialisent… Des parties “dédiées” du cerveau irrémédiablement perdues peuvent être remplacées par d’autres.

Les chercheurs ont prouvé que le cerveau traite les informations en faisant interagir des régions fonctionnelles dans les deux hémisphères…

 

cerveau droit cerveau gauche

 

Cerveau droit vs cerveau gauche, les dangers d’un neuromythe

Déterminisme quand tu nous tiens …

Selon ce neuromythe, les enfants auraient tous une prédominance à être bon dans tel ou tel type de tâche selon quel est leur « type » de cerveau … Il n’est ainsi par rare d’entendre des parents justifier des résultats scolaires par le « type » de cerveau dont serait soi-disant affublé leur enfant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Manque de sommeil et apprentissage 🎓😴

Bizarrement, cela concerne surtout des matières telles que les mathématiques par exemple, qui demandent peut-être une attention et un entraînement plus important

Il manque d’attention ? Voici ce que vous pouvez faire !🧐

Penser comme cela et l’exprimer à son enfant, c’est l’enfermer dans une conception qu’il a/aura de lui-même qui est complètement fausse et qui va sans doute influencer ses décisions futures :

  • Faire des efforts dans une matière en particulier ? A quoi bon travailler mes mathématiques puisque je ne serai de toute façon jamais bon en mathématique ! Maman m’a dit que j’étais « cerveau droit ».
  • Faire des choix d’étude ? J’aimerai dessiner des maisons plus tard mais il y a énormément de mathématiques et je n’y arriverai pas.
  • Prendre en compte si on est une fille ou un garçon pour faire des choix d’étude et de profession … Je suis une fille et les filles, c’est bien connu, ont un cerveau droit alors que les garçons ont un cerveau gauche … Il vaut mieux que je choisisse littérature …

Ceci est d’autant plus vrais pour des enfants présentant des problèmes de motricité par exemple ou des troubles d’apprentissage comme des troubles du langage … L’entraînement est souvent le remède le plus utile et c’est celui qui vous sera sans doute conseillé par un professionnel. Enfermer l’enfant dans une catégorie c’est aussi l’enfermer dans son problème.

En savoir plus sur le déterminisme lié au genre ?

Effet Pygmalion – Rencontrer un professeur qui change la donne ☀️

Des préférences qui n’en sont pas …

dominance hémisphérique

Outre vos soi-disant « compétences intellectuelles » qui sont différentes si vous êtes cerveau droit ou cerveau gauche, une autre conséquence de ce neuromythe sont les « préférences intellectuelles ».

  • L’enfant « cerveau droit » serait ainsi « tout naturellement attiré » par un contenu « globalisé », « créatif »
  • alors que l’enfant « cerveau gauche » serait quant à lui « attiré » par des informations décortiquées, logiques

Tout comme les « styles d’apprentissages » ou le fameux VAKOG, ce mode de pensée « cerveau droit versus cerveau gauche » poussent parents et enseignants à orienter les enfants vers un même type d’information ou une même façon de présenter cette information.

Or, il a été démontré que c’est justement en variant les supports pédagogiques pour présenter la même matière de différentes façons qu’on arrive à stimuler le contrôle exécutif pour aider l’enfant à mieux mémoriser.

Intelligence multiple, VAKOG et s’il était plus efficace de reconnaître des “attitudes” d’apprentissage ?

Chaque enfant a sa personnalité mais tous les enfants ont le même cerveau …

Si votre enfant aime particulièrement comprendre les mécanismes d’un robot alors qu’un autre enfant regardera d’abord son aspect extérieur …cela ne signifie pas qu’ils ont deux « types » de cerveau différents avec un fonctionnement différent mais seulement qu’ils ont deux « personnalités » différentes.

Dans tous les cas, leurs réactions, leurs inclinaisons …ne dépendent pas d’une dominance hémisphérique et peuvent d’ailleurs très bien évoluer avec le temps !

 

étiquette enfant

 

Je me doute que cet article décevra beaucoup de parents voir va en frustrer certains.

Soyons rationnel plutôt qu’émotionnel dans ce cas de figure.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :   Comment bien réviser - les 3 piliers de la mémorisation 👩‍🏫

Si votre esprit critique vous a amené à ce niveau dans l’article, bravo !

Mon objectif n’est pas de démonter les idées fausses sur la pédagogie juste pour le plaisir … Mon objectif est de montrer comment ces idées fausses peuvent impacter l’apprentissage chez un enfant. Des idées fausses qui sont largement diffusées

  • sans aucune recherche pour certains,
  • sans aucun scrupule pour d’autres …

Nous, parents, ressentons un énorme besoin de comprendre notre enfant dans le but de l’aider du mieux possible.

Du coup, tout ce qui semble pouvoir le « catégoriser », pour adapter l’apprentissage à sa singularité, ressemble à du pain béni.

C’est un piège facile dans lequel nous sommes tous tombés au moins une fois. Pourtant, si on y réfléchit, l’aider n’est-ce pas justement lui laisser toutes les portes ouvertes, tout un champ de possibilités, sans l’enfermer dans une catégorie ?

Merci d’avoir lu cet article

Des Outils Pour Apprendre

 

 

Cerveau droit ou gauche ? Quelques exemples de ce qu’on peut trouver sur internet …

Une infographie sur les hémisphères du cerveau largement diffusée

fake

On y voit

  • l’hémisphère droit avec les “qualités” habituellement associées à cette région du cerveau: préférence manuelle, sensorielle, émotionnelle, sens intuitif, danse, musique, théâtre, raisonnement global, capacités créatives,…
  • l’hémisphère gauche ou “cerveau analytique” avec les “fonctions cérébrales” associées: traitement sémantique, compréhension de base du comment, analyse rationnelle, capacités langagières, …

Une image que vous avez déjà sans doute vue dans nombre d’articles qui traitent du cerveau …

Partie droite du cerveau, partie gauche du cerveau et “liens cognitifs”.

 

Des tests dans des revues qui ont pignon sur rue …

https://test.psychologies.com/tests-psycho/tests-memoire-et-cerveau/Etes-vous-cerveau-droit-ou-cerveau-gauche

Test de la danseuse, Nommer un objet, Tourner dans le sens des aiguilles et sens inverse, fermer l’œil droit puis l’œil gauche … cela vous dit quelque chose ?

Cerveau Droit, cerveau gauche – Littérature scientifique médicale Pubmed

Dehaene S1, C. L. (1997). Cerebral pathways for calculation: double dissociation between rote verbal and quantitative knowledge of arithmetic. Cortex, Jun;33(2):219-50.

Goldstein A1, C. B. (s.d.). Neuroanatomy, Corpus Callosum. StatPearls Publishing.

Knecht S1, D. M. (2000). Language lateralization in healthy right-handers. Brain, Jan;123 ( Pt 1):74-81.

McShane S1, G. L. (1988). Cortical asymmetry–a preliminary study: neurons-glia, female-male. Exp Neurol., Feb;99(2):353-61.

Nielsen JA1, Z. B. (2013). An evaluation of the left-brain vs. right-brain hypothesis with resting state functional connectivity magnetic resonance imaging. Plos One, Aug 14;8(8):e71275.

Wigan, A. L. (1844). A New View of Insanity: The Duality of the Mind Proved by the Structure, Functions, and Diseases of the Brain, and of the Phenomena of Mental Derangement, and Shewn to Be Essential to Moral Responsibility; With an Appendix, on the Influence of Religion on.

Cas d’AVC et de lésion cérébrale. Étude et rééducation des fonctions distinctes.

Imagerie cérébrale et résonance magnétique (IRM) Chercheur Inserm – système nerveux des structures concernées

  • lobe pariétal,
  • lobe temporal,
  • corps calleux,
  • gyrus,
  • aire de Broca,
  • aire de Wernicke,
  • activité limbique,
  • substance blanche,
  • hippocampe,
  • cervelet.

 

“Équilibrer les rapports hémisphériques” ?

Envie de découvrir un autre neuromythe ? Consultez cet article sur le Brain Gym qui prétend reconnecter deux hémisphères sois-disant latéralisés …

Brain Gym ou Comment mes hémisphères ne se sont pas connectés 👀

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

5 thoughts on “Cerveau droit ou gauche ?”

  1. gaelloric says:

    Merci pour cet article très clair qui détricote ce neuromythe à la vie dure 🙂 La phrénologie de Frantz Gall et sa fameuse “bosse des maths” ont sans doute aussi joué un rôle dans l’émergence de ces fausses croyances !

  2. Merci pour ce bel article. En art, il y a le livre référence (et Best-seller) de Betty Edwards “Dessiner grâce au cerveau droit” qui est super intéressant avec pleins d’exercices créatifs, top !

    1. Sarah Carpentier says:

      Oui, une amie qui a récemment repris le dessin m’en a parlé.

  3. Je suis épatée par l’histoire de Nico et du demi cerveau! Pour tout le reste c’est aussi super intéressant. C’est vrai qu’on schématise assez vite les compétences de quelqu’un, et par la même occasion, on l’enferme dans une case.
    J’ai justement découvert aujourd’hui le livre On ne nait pas brillant, on le devient de Barbara Oakley que j’ai ajouté à ma liste de lecture. Nul doute qu’il ira dans le même sens que ton article.

    1. Sarah Carpentier says:

      Ce n’est pas la plasticité cérébrale qui contredira cette dame. Merci pour cette idée de lecture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.