Dialogue élève, enseignant, parents 🤝

Le dialogue.

Inscrire son enfant dans une école, c’est faire confiance au corps enseignant, aux valeurs véhiculées, au projet pédagogique en espérant que ces valeurs seront appliquées chaque jour et ne resteront pas seulement théorie du début d’année …

C’est aussi établir un lien bienveillant pour que parents et enseignants puissent collaborer pour le bien de l’enfant. L’enfant qui vit des moments forts, heureux et tristes, à la maison et à l’école et qui a besoin de sentir qu’il y a une continuité, un partage entre les deux endroits où il passe le plus clair de son temps.

  • Si un enfant a des difficultés familiales, médicales, relationnelles, celles-ci peuvent impacter son comportement en classe et l’enseignant doit être mis au courant.
  • De la même façon, l’enseignant doit partager avec les parents sa vision du comportement de l’enfant en classe, ses difficultés, ses tracas pour que les parents puissent être informés de la façon dont se passe la vie de leur enfant dans un groupe et adapter son éducation selon les besoins du moment.

Le lien élève professeur est déterminant pour l’apprentissage

Enfin, la relation de l’enseignant avec l’enfant est elle-même cruciale pour son bien-être et son apprentissage futur, notamment en maternelles. A cet âge, l’incroyable développement cognitif et émotionnel de l’enfant est une arme à double tranchant. Son cerveau absorbe les informations de son environnement avec une facilité inouïe. Si les stimuli externes sont riches et bienveillants, pas de problème. Si son environnement est moins favorable, les conséquences sur son développement seront très importantes de même.

 

 

 

Il n’y a pas d’enseignant parfait comme il n’y a pas de parent parfait

Les enseignants sont tous des êtres humains et malheureusement, nos vies, notre enfance, notre éducation, que nous le voulions ou non, impactent notre façon d’entrer en relation avec les enfants. Nous sommes pétris de bonnes intentions mais nos réflexes acquis dont parle si bien Isabelle Filliozat dans son livre « Il n’y a pas de parent parfait » font voler en éclats toutes les promesses que nous nous sommes faites. Les enfants sont malheureusement bien trop souvent dans une relation de dominant-dominé et pâtissent de tout ce fardeau que nous portons.

Cela étant dit, les effets d’une relation enseignant-élève difficile sont bien réels pour l’enfant. La vivacité d’esprit mais aussi la sensibilité qui les caractérisent peuvent se transformer en angoisse et en sentiment d’injustice.

Avant de devenir moi-même parent, et alors même que j’ai une totale confiance dans l’école que nous avons choisie, je ne pensais pas devoir échanger autant avec les enseignants et surtout avec mon enfant à son retour d’école. Quel travail ! Mais quel travail indispensable ! Gardez toujours une petite place et un peu de temps pour échanger avec les personnes qui côtoient au quotidien votre enfant. Ne perdez jamais de vue ce qui se passe à l’école car vous pourriez être surpris de découvrir qu’une action immédiate s’impose !

Dialoguer avec son enfant

  • Prendre le temps d’écouter son enfant et l’aider à exprimer ses idées est essentiel. Plus il est jeune, plus les mots sont difficiles à trouver et plus les émotions sont importantes donc laissez-lui du temps tout en l’aidant. Posez des questions précises au départ pour faciliter le dialogue et vous aurez ensuite peu à peu un éclairage sur ce qui s’est joué pour lui à l’école aujourd’hui. As-tu joué avec tes cartes Pokémon aujourd’hui ? oui ? Avec qui ? La maitresse était-elle d’accord ? Qu’a-t-elle expliqué en classe aujourd’hui et ainsi de suite.

 

  • Accueillir ses émotions sans les nier, sans distordre la réalité pour mieux la lui faire accepter, sans lui dire que ce sera bientôt terminé car il n’a pas la même notion du temps que vous. Pour lui, “dans deux mois” revient à dire « une éternité ».

 

  • Le sortir de l’école ou lui faire changer d’école si celle-ci est synonyme de souffrance. Aucun enfant n’a à redouter d’aller à l’école, que ce soit à cause d’autres élèves ou d’un/plusieurs enseignants, ou des deux.

Dialoguer avec l’école

Sans pour autant monopoliser son attention jour après jour, n’hésitez pas à aller voir l’enseignant dès qu’une difficulté apparaît, avec bienveillance toujours, et en essayant de comprendre son point de vue. Il est toujours possible de discuter avec la direction mais il me semble que c’est un cas de dernier recours. Outrepasser l’enseignant pour discuter directement à la directrice sans raison valable n’améliora certainement pas votre relation avec l’enseignant en question. Pourtant, combien de parents n’agissent t’ils pas de la sorte à tel point que le corps enseignant a une méfiance vis-à-vis des parents eux-mêmes…

Si vous lisez cet article et qu’il fait résonner quelque chose en vous, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Des outils pour apprendre

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 thoughts on “Dialogue élève, enseignant, parents 🤝”

  1. Parents en Equilibre says:

    En tant que maman et ancienne enseignante, il est clair que chacun, en principe, fait de son mieux. Après, je valide l’importance de la communication à 100% car il y a parfois des malentendus ou des non-dits que nous, adultes, devons lever pour le bien de nos enfants.

  2. Courage ! Je pense qu’il a de la chance d’avoir des parents informés et vigilants. C’est déjà ça de gagné !

    En effet, il lui faudra apprendre que souvent lorsque les gens parlent, c’est d’eux-mêmes uniquement et que ça ne reflète pas ce qu’il est réellement.

    CM

    1. Sarah Carpentier says:

      Il est certain que plus nous nous informons, plus nous sommes vigilants et plus nos cœurs saignent devant tout ce qu’un enfant doit endurer juste parce qu’il est un enfant … Il est beaucoup plus facile de fermer les yeux. Merci pour ton commentaire encourageant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.